Artiste

Alexis O’Hara

Alexis O’Hara est une artiste interdisciplinaire qui vit à Montréal. Sa pratique exploite les allégories de la voix humaine via l’improvisation électronique, la performance et l’installation. Elle a sorti un recueil de poésie (Filthy Lies), deux CDs (In Abulia et Ellipsis) et plusieurs mini-CDs. Avec Subject to Change et L’éponge à soucis — deux projets intégrant l’électronique portative et des propos directs avec le public — elle explore la performance interactive documentaire. Son installation sonore Squeeeque — L’igloo improbable a accueilli des milliers de participants de galeries et festivals à travers l’Europe de l’ouest et le Canada. Cette installation est la première acquisition à la collection d’œuvres d’art numérique du Haus der Elektronische Kunst à Bâle. En 2013, la pièce est l’objet d’une tournée de Maisons de la culture de Montréal et fait parti d’une expo à la Gaité lyrique à Paris. Une des premières artistes à incorporer le looping et la manipulation électronique live au spoken word elle a partagé la scène avec diverses artistes dont Diamanda Galàs, Ursula Rucker, Herni Chopin et TV on the Radio. Ses performances et concerts éclectiques ont été presentés dans divers contextes en Slovénie, Allemagne, Espagne, Grande Bretagne, Irlande, France, Finlande, Danemark, Belgique, Brésil et à travers le Canada et les États Unis. Elle a détenu des résidences de recherche et de production au Canada, au Mexique et en Autriche. Elle offre plusieurs ateliers de création qui mélangent jeux surréalistes, improvisations vocales et manipulations électroniques de son, parmi eux le populaire Noise School for Feminists. Alexis et son alter-ego, Guizo La Nuit, sont incontournables de la scène cabaret de Montréal.

A participé aux événements

Extraits vidéo

Extraits audio