Mission

Dirigée par l’artiste D. Kimm, Les Filles électriques (LFÉ) est une compagnie interdisciplinaire qui propose des créations où interagissent la poésie, la performance, la théâtralité, la musique, les arts visuels et numériques. Elle produit et diffuse des spectacles, des performances, des cabarets, des happenings, des événements poétiques, des courts métrages, des installations, des expositions, ainsi que le Festival Phénomena, dédié à l’expérimentation. Ancrée depuis sa création dans le quartier Mile End à Montréal, la compagnie présente des artistes francophones et anglophones.

Depuis sa fondation, la compagnie a une mission hybride: Les Filles électriques est une compagnie de création qui présente aussi un festival. La compagnie a développé une signature singulière et une esthétique baroque. Elle s’inspire tout autant du cinéma d’avant-garde et de la tradition des tableaux vivants, que des mouvements surréalistes et DADA. Elle intègre les projections et les technologies numériques dans ses productions et privilégie un contact entre le performeur et le public. Depuis quelques années, la compagnie explore une forme de théâtre visuel — tout en conservant sa démarche interdisciplinaire — et poursuit un questionnement dramaturgique sur la relation performeur versus public, narrativité versus images.

Phénomena est un festival interdisciplinaire qui offre une tribune et un laboratoire aux artistes inclassables, atypiques et avant-gardistes, qu’ils soient émergents ou confirmés. On y présente des artistes de la performance et des artistes issus de la danse, de la musique, du théâtre, des arts numériques et visuels, qui questionnent leur discipline et cherchent à expérimenter. Le Festival rejoint un public éclectique et souvent non initié aux pratiques interdisciplinaires.

Après plus de quinze ans d’existence, la compagnie Les Filles électriques et son festival ont réussi à apposer une signature distincte dans le paysage artistique et culturel canadien.