Artiste

Chloé Sainte-Marie

Née dans un petit village nommé Saint-Eugène-de-Granthan près de Drummondville au Québec, Chloé Sainte-Marie, bien qu’ayant eu une enfance difficile, fut bercée par des musiques populaires qui marqueront la sensibilité de l’artiste qu’elle ne manquera pas de devenir. Devenue une actrice accomplie, elle se mérite pour le rôle principal dans La guêpe (1986) le prix d’interprétation féminine au Festival du film d’aventure de Pau, en France. En 1990, la pièce de théâtre La terre est une pizza de Gilles Carle est encensée à Paris et au festival d’Avignon. La comédienne connaîtra aussi d’autres succès: La postière (1991) et Pudding chômeur (1996).

De sa carrière de comédienne, le public retiendra son sens de la désinvolture, son jeu ayant toujours joint fraîcheur, authenticité et liberté. C’est la chanson, toutefois, qui révélera une Chloé Sainte-Marie différente, unique dans ses choix artistiques. Éprise de poésie, elle fera confiance aux poètes dont les mots chantés permettront de découvrir une véritable interprète, intelligente, sensible et personnelle.

Son premier album, L’emploi de mon temps (1993) (Arrabal) aura été davantage un banc d’essai. Elle trouvera sa voie (et sa voix) avec Je pleure tu pleures (2000) qui surprendra et le milieu artistique et le public. La même année, l’album se méritera sept nominations au gala de l’ADISQ. Inscrites dans une double filiation, chansonnière et country-folk, sa voix et sa manière artistique avaient choisi la poésie comme mode d’expression. Et au soutien de sa voix feutrée et de la musique qui l’accompagne, quatre langues - innu, inuktitut, anglaise et française - avaient installé une exigence de communication authentique. Cela avait étonné et surpris, cela avait aussi réjoui et comblé bien des oreilles. Peut-être s’agissait-t-il même de démystifier une certaine image de l’artiste, voire d’éclairer autrement son fantôme d’actrice. Oui, Chloé Sainte-Marie est autre.

Dans son dernier album, Je marche à toi (2002), Chloé Sainte-Marie n’est pas qu’interprète, elle est une créatrice authentique. Le disque est celui d’une véritable artiste, vivante et généreuse, qui est allé chercher des textes d’une grande lucidité, textes soutenus par des musiques et des rythmes variés (ballade, reel, rap, country, folk,…musiques peuvent être sacrées (grégorien), le tout soutenu par une immense humanité des paroles. Ici, la musique sert le texte comme une exigence de simplicité qui accompagne la beauté.

Sur scène, les chansons appartiennent à un univers poétique qui prolonge l’esprit des deux derniers albums. Unanime, la critique a été dithyrambique. Elle a apprécié tout autant que le public l’intimité de sa voix, la vivacité de ses interprétations et la précision des mots. À l’intelligence du cœur, Chloé Sainte-Marie allie la vérité de l’âme. Nous sommes en présence d’une interprète dont la maturité annonce une œuvre chansonnière plus grande encore.

A participé ou collaboré aux événements