Nouvelle

Richard Desjardins sera l’invité d’honneur du FVA édition 2007

Lundi 6 novembre 2006
7506

Du 2 au 9 février 2007

Montréal, le 6 novembre 2006 — Un Tomson Highway et quelque Chloé Sainte-Marie plus tard, le Festival Voix d’Amériques (FVA) poursuit sa lancée avec un invité d’honneur au magnétisme électrique. Attachez votre paratonnerre, la décharge sera puissante! Pour sa sixième édition, le FVA célèbrera nul autre que Richard Desjardins. Du 2 au 9 février, Montréal sera foudroyé!

Après avoir passé deux années à tourner au Québec avec son projet Kanasuta, l’homme libre revient seul en scène. Plus intègre et plus indomptable que jamais, l’artiste galvanisera le frigorifique mois de février en présentant deux prestations uniques.

Le 2 février, en guise de spectacle d’ouverture, Richard Desjardins prendra d’assaut la scène du Cabaret La Tulipe. Avec pour seules armes sa voix et sa guitare, le poète nous livrera ses textes incarnés avec conviction, ferveur et générosité.

Le 8 février, dans l’intimité de La Sala Rossa, Richard Desjardins nous fait un cadeau rare: il performera, avec l’humour sarcastique qu’on lui connaît, ses monologues dont la poésie n’a d’égal que l’engagement.

Que le Festival Voix d’Amériques ait jeté son dévolu sur cet artiste n’a rien d’innocent. Qui d’autre incarne aussi bien toutes les formes que peut prendre la poésie dans son passage de l’écrit à la scène? Richard Desjardins ne fait pas que de la chanson. Richard Desjardins parle ses textes, performe sa poésie et «slam» ses coups de gueule. En faisant de lui son invité d’honneur, le FVA veut rendre hommage à cet artiste de grand talent, authentique, libre, inclassable, à la fois anarchique et intransigeant. Quand on l’a aimé une fois… on l’aime pour toujours.

Fondé en 2002 et dirigé par Les Filles électriques, le FVA est aujourd’hui le plus important festival de spoken word au Canada. Du 2 au 9 février, plus d’une centaine d’artistes - poètes, écrivains, conteurs, chanteurs, performeurs et rappeurs -, accompagnés de musiciens improvisateurs, viendront performer sur les scènes de la Sala Rosa et de la Casa Del Popolo. Dans l’ambiance chaleureuse qui caractérise si bien le festival, ils livreront leurs textes, leurs émotions et leurs revendications dans l’esprit festif du cabaret.

Véritable lieu d’expérimentation engagé et effervescent, notre festival multilingue est à l’image de l’éclectisme ethnique montréalais. Il remporte le pari d’unir les deux solitudes dans ce rassemblement, qui célèbre une discipline artistique distincte, celle du spoken word, de la poésie et du texte performé.

-30-

Source: Catherine Girard-Lantagne, 514-495-1515, catherine.girard@electriques.ca