Nouvelle

Le poète new-yorkais John Giorno sera l’invité d’honneur du FVA édition 2008

Jeudi 13 décembre 2007
7519

Pour sa 7e édition, le Festival Voix d’Amériques (FVA) amorce une ouverture vers l’international avec comme invité d’honneur le poète new-yorkais John Giorno. Un cadeau du FVA au public montréalais qui découvrira ainsi une des figures majeures de la poésie performée depuis plus de 50 ans.

On en entend de plus en plus parler, mais la poésie performée n’est pas née avec la création du Festival Voix d’Amériques, du slam ou la venue de Grand Corps Malade au Québec! La poésie performée existe depuis longtemps et possède déjà son histoire. Le poète John Giorno est l’un des derniers héritiers de la fameuse Beat Generation qui a bouleversé le milieu culturel américain avec les voix puissantes de Burroughs, Ginsberg et Kerouac.

Né en 1935 à New York, John Giorno a créé en 1965 le Giorno Poetry Systems, une société de disques qui publiera plus de quarante vinyles et CD de poètes et de musiciens performeurs dont John Cage, William S Burroughs, Allen Ginsberg et Laurie Anderson. Quelques années plus tard, il met également au point un système original de poésie téléphonée, Dial-A-Poem, qu’il expérimente dans de nombreux lieux. Des milliers de personnes appellent pour écouter de la poésie. John Giorno n’a de cesse, depuis quarante ans, de faire sortir la poésie du registre confidentiel et élitiste. Gravitant autour du Pop Art, Giorno en appliquera les idées à la poésie. Il sera très proche de William S Burroughs et il habite toujours les lofts new-yorkais où celui-ci a vécu. John Giorno faisait partie intégrante de cette communauté formée d’Andy Warhol, Lou Reed, Patti Smith et Susan Sontag que William S Burroughs réunissait dans ce qu’il appelait le Bunker. John Giorno est d’ailleurs l’unique acteur qui a été filmé dormant et rêvant durant huit heures pour le film Sleep d’Andy Warhol.

Agé de 72 ans, John Giorno est plus actif que jamais et continue de performer sa poésie partout dans le monde. Dans le cadre du Festival Voix d’Amériques, il présentera un spectacle solo et participera à une soirée de poésie réunissant des poètes anglophones canadiens… mais aussi à une soirée de poésie en collaboration avec la crème des poètes francophones montréalais. Une rencontre historique et énergisante.

Fondé en 2002 et dirigé par D. Kimm et Les Filles électriques, le FVA est aujourd’hui le plus important festival de spoken word et de poésie performée au Canada. Du 1 au 8 février 2008, plus d’une centaine d’artistes performeurs du texte, accompagnés de musiciens improvisateurs, viendront s’éclater sur les scènes de la Sala Rossa et de la Casa del Popolo. Dans l’ambiance chaleureuse qui caractérise si bien le Festival, ils livreront leurs textes, leurs émotions et leurs revendications dans l’esprit festif du cabaret.

Fidèle à sa mission, le Festival innove encore cette année avec des projets audacieux et inspirants. Une reprise du spectacle La Salle des pas perdus présenté à Berlin, un Combat contre la langue de bois encore plus mordant, une carte blanche à Jérôme Minière, un Body and Soul dérangeant avec le/la l’étrange chanteuse musicienne performeuse américaine Baby Dee, et un Cabaret DADA!!!

— 30 —

Source: Karine Cousineau Communications
Téléphone: 514-382-4844
Courriel: karinecousineau@bellnet.ca
Photos disponibles sur demande (haute résolution)

Pour plus d’informations, voir aussi: www.fva.ca www.electriques.ca