Nouvelle

Salon de la marginalité 2011

Mercredi 3 novembre 2010
7567

Les Filles électriques préparent fébrilement la prochaine édition du Salon de la marginalité les 4 et 5 février 2011 au sous-sol de l’Église Saint-Denis. Réunissant les atypiques de tout acabit, le Salon de la marginalité veut rallier les différents artisans de l’underground et générer une réflexion collective. Tout d’abord grâce à des consultations publiques, puis durant le Salon comme tel, nous voulons célébrer, réseauter et faire connaître les initiatives alternatives et indépendantes dans le domaine du culturel, mais aussi social, environnemental, politique, etc. C’est la marginalité dans tous ses états!

Nous voulons créer un lieu de rencontres avec des performances, des conférences et des tables rondes et un lieu d’exposition où différents groupes et organismes pourront présenter leur travail. Nous aurons aussi des médiateurs qui pourront accompagner le public dans sa déambulation à travers la marginalité, afin de permettre de tisser des liens.

Si l’initiative est issue des têtes indociles des Filles électriques, sous la direction artistique de Marie-Paule Grimaldi, le Salon sera mis en place selon les recommandations d’un comité de consultants-experts en marginalité (!) formé de piliers de la scène marginale provenant de divers secteurs. Avec l’aide de ce comité nous voulons faire naître une réflexion autour de la marginalité qui s’étendra à plusieurs disciplines afin de réfléchir et de mettre en commun les enjeux inhérents à la marginalité. Du financement à la diffusion, c’est quoi la marge au juste?! Est-elle en bonne santé à Montréal, au Québec? Et ce ne sera pas des paroles en l’air puisque nous voulons documenter les discussions issues de ces rencontres, et rendre cette information disponible durant le Salon et sur le web.

Des questions ou des idées à partager? Envie de vous impliquer? Communiquez directement avec la coordinatrice de l’événement, Catherine Cormier-Larose à ccl@electriques.ca.