Nouvelle

FVA 2011: 10 ans d’audace et de transgression

Vendredi 14 janvier 2011
7571

Lancement de la programmation le 1er février

Depuis 10 ans, le Festival Voix d’Amériques, orchestré par D. Kimm et Les Filles électriques, a pris le risque des paroles émergentes et des créations étonnantes. Il est devenu le lieu par excellence pour la poésie performée et l’interdisciplinarité, et une vitrine pour l’audace, la permissivité et l’innovation. Pour célébrer son 10e anniversaire, du 11 au 18 mars 2011, le Festival ose une fois de plus avec des propositions jubilatoires: deux invités d’honneur et tous les grands spectacles à 10$ taxes incluses, en plus des festivités gratuites! C’est la fête, et tout le monde est invité!

Les deux invités d’honneur sont à l’image du FVA et de la compagnie Les Filles électriques: généreux, indociles, capable de transgresser les genres et d’étonner. Ils représentent bien les différentes facettes du Festival, à la fois intègre et débridé.

Figure essentielle du renouveau de la musique traditionnelle, le conteur, chanteur et musicien Michel Faubert est reconnu pour l’originalité de sa démarche artistique. Que ce soit ses albums de contes, de chansons ou avec Les Charbonniers de L’Enfer, tous ses projets ont été salués par la critique comme des œuvres importantes, uniques en leur genre. Michel Faubert fait le pont entre le passé et le présent, il dépoussière le patrimoine, il fait rocker le folklore, il sait nous toucher. Collaborateur de longue date du FVA, sa proposition pour le 10e anniversaire est surprenante, vous êtes prévenus!

Melissa Auf der Maur n’est pas seulement la superbe bassiste qui a amorcé sa carrière en jouant au sein des célèbres groupes Hole et Smashing Pumpkins, c’est aussi une artiste interdisciplinaire exigeante et indépendante, qui plus que jamais est en contrôle de sa destinée artistique. Son univers se décline à travers le rock, le cinéma, la bd, pour explorer ses thèmes fétiches: mythologie, rituels, sang, vikings, sorcières. Un monde singulier et mystérieux à découvrir dans un contexte privilégié au La Tulipe. Le FVA est fier d’honorer cette rockeuse montréalaise qui connait un succès éclatant sur la scène internationale. Mais plus que tout, nous saluons son impertinence, sa liberté, son côté guerrière et sa fougue.

Au 10e FVA, on retrouvera aussi le fameux Combat contre la langue de bois, un des spectacles les plus marquants du festival, souvent imité, jamais égalé! Pour célébrer le 7e round de cet événement singulier, le FVA propose un méga combat au La Tulipe. Enfin, tous — ou presque — pourront y assister! La soirée sera animée avec panache par Maître Stéphane Crête en personne. Le Festival vous promet une véritable charge contre l’insignifiance et la langue empêtrée. On pourra également trouver des performeurs d’ici, de New York et d’Europe dans des spectacles rares, voire exclusifs, et bien sûr compter sur le retour du Cabaret DADA, toujours aussi déjanté!

Et l’a-t-on déjà dit: tous nos grands spectacles sont à 10$, taxes incluses?

Les séries gratuites consacrées à la relève sont plus prometteuses que jamais. Les «5 à 7 Band + Poésie» déménagent au Divan Orange pour des rencontres exubérantes entre musique et mots avec des musiciens et des artistes jeunes et allumés. Les Shift de Nuit demeurent dans notre bonne vieille Casa del Popolo pour des fins de soirée éclatées et délinquantes, avec un spectacle de musique ou de performance dès 22h suivi des Micros ouverts à 23h, lieux de découvertes et d’excès poétiques. Les Shift de nuit seront animés par l’extravagant Pascal-Angelo Fioramore.

Toute la programmation en ligne et les billets en vente à partir du 1er février!