Nouvelle

Un événement gratuit et ouvert à tous!

Mercredi 26 janvier 2011
7573

Les Filles électriques sont fières de présenter le Salon de la marginalité, une grande rencontre pour célébrer, rallier et faire connaître les initiatives alternatives et indépendantes dans le domaine culturel et social. Lors cette édition laboratoire et bilingue, la marginalité sera présentée et réfléchie dans toutes ses définitions et dans tous ses états. Ce sera l’occasion de célébrer la différence et de réunir des propositions artistiques et communautaires, souvent nouvelles, parfois critiques, toujours vivifiantes.

Outre une quarantaine d’exposants venus présenter ou vendre leur travail et vous rencontrer, il y aura une salle de projections avec des courts métrages du Montréal Underground Film Festival et du Wapikoni Mobile, ainsi que des films de Eye Steel Productions, du Douteux, de François Gourd et d’Image et Nation.

Il y aura des conférences interactives, des tables rondes, des ateliers et des lectures, incluant des groupes aussi diversifiés que PLAISIIRS, Expozine, l’Association des Petits Lieux d’Art et de Spectacle, l’École Libre, CKUT, La Centrale, qui se tiendront en français et en anglais.

Il y aura également des performances et des déambulatoires: Catherine Cédillot et Mélanie Verville, Mobile Home, Emma St-Denis et NomadUrbains, entre autres. En musique, Donzelle clôturera la journée du vendredi et le groupe L’Ours viendra y lancer son premier vidéoclip, «Le Baptême d’Odile», le samedi.

Cette rencontre de deux jours générera une réflexion collective qui sera archivée et diffusée. Elle rendra compte des tables rondes et des groupes participants au Salon mais aussi de ce que le public aura à dire. Ces archives se veulent un premier pas vers une reconnaissance de ce qui se fait maintenant dans l’underground et ne traverse pas la barrière des médias.

Informations: Catherine Cormier-Larose, Coordinatrice du Salon, ccl@electriques.ca, Les Filles électriques: 514-495-1515