Nouvelle

Le FVA se fait VOIR!

Jeudi 10 mars 2011
7578

Hiiiiiiiiiii! Ça commence demain. J’espère que ce n’est pas une minuscule petite tempête de neige qui va vous empêcher de venir brûler avec nous au spectacle de Melissa Auf der Maur. À 10$ le billet, vous pouvez même vous offrir un taxi!

Aujourd’hui nous rayonnons de partout et ça fait vraiment plaisir de célébrer avec éclat ce 10e anniversaire. Merci au journal Voir pour cette surprenante Une. Ne manquez pas de ramasser une copie si vous voulez garder un souvenir de D. Kimm en robe de mariée accompagnée de Louise Beaudoin partageant le divan avec un Éric Bernier androgyne et provocant et un Michel Faubert rocker! C’est toute la diversité du Festival que nous avons voulu illustrer et c’est un hommage à tous les artistes singuliers et différents qui sont passés par Voix d’Amériques. Un grand merci à Voir pour avoir soufflé les bougies avec nous. Vous pourrez voir un reportage sur le FVA et cette séance photo épique à l’émission Voir ce soir à Télé Québec ou sur le web. C’est rigolo. Un gros merci à mes amis du Marché Saint-Michel pour leur accueil.

Et j’en profite pour remercier notre Chantal Guy nationale pour ses bons mots sur le FVA dans La Presse et à tous les médias qui nous aident à faire connaître nos artistes. On sait que c’est pas toujours évident de parler de ce qui est inclassable, authentique et indocile et il faut trouver les mots pour le dire. Ça fait plaisir de sentir que la vitalité des artistes de l’underground (c.a.d. interdisciplinaires, indépendants, atypiques,) est ainsi célébrée. Qu’on se le dise: Montréal est une ville multiple, différente, avec une façon de faire unique et elle vibre à cause de ses GROS et PETITS Festivals!

Est-ce qu’il reste encore des billets?

Mais oui voyons! Nous avons deux spectacles à La Tulipe et c’est grand et nous pouvons accueillir tout le monde. Par contre n’attendez pas à la dernière minute, et surtout n’attendez pas de vous faire dire que c’est bon pour acheter vos billets pour le Combat contre la langue de bois et le Cabaret DADA. Vous le savez, c’est toujours bon! Depuis hier nous répétons d’ailleurs les classiques numéros de freak show avec Laszlo Kolozsy et je peux vous certifier que c’est très intense de travailler avec de si beaux décors et accessoires qui ont une histoire. Juste pour voir ça, ça vaut le déplacement. Et je vous annonce qu’on m’a nommée volontaire pour le spectaculaire numéro de la chaise électrique… et j’espère que ce ne sera pas mon «final act»!

D. Kimm, électriquement vôtre