Nouvelle

Phénomena 2014, c’est maintenant!

Mercredi 15 octobre 2014
7617

C’est l’effervescence dans nos locaux, les bénévoles se dévouent, les artistes profitent de notre atelier et des ressources de Mlle Bazzo pour fignoler leurs costumes, notre programme est distribué, il est tellement beau qu’il disparait à vue d’œil, notre équipe aux relations de presse fait de son mieux pour défendre la beauté de ces artistes inclassables si audacieux qu’on ne peut résumer leur travail en un simple slogan. Et l’équipe des Filles électriques (euh… ben moi et Cécile en fait) a la situation en main.

Bref, je suis en feu. Même après 13 ans à tenir la barre d’un festival, quand on se retrouve ainsi à minuit moins cinq, sur le bord d’exulter après des mois de travail, je suis toujours 1) heureuse; 2) fière; 3) terriblement angoissée. Heureuse parce que j’aime ce festival, j’aime notre communauté artistique indépendante, audacieuse, avant-gardiste et indisciplinée. J’aime nos salles, nos partenaires, j’aime l’esprit du Mile-End, j’aime nos nouveaux locaux dans le projet Pied Carré sur de Gaspé, j’aime mon équipe, j’aime la possibilité que nous offre Phénomena d’être extravagants. Fière parce que cette année encore notre programmation est fantastique, diversifiée, originale, inventive, inclusive, et qu’on s’apprête à vous faire découvrir de nouvelles voix. Fière parce que les artistes se sont emparés de Phénomena, en ont fait leur lieu, et qu’ils se préparent fébrilement avec beaucoup de générosité.

Mais je suis malgré tout angoissée. Parce que j’ai toujours peur que vous ne soyez pas au rendez-vous. En cette époque de Facebook où l’on vit sa vie par procuration, on a l’impression qu’il n’est plus nécessaire de sortir, de se déplacer pour aller voir un spectacle, on n’a qu’à en entendre parler. Mais non voyons! Vous n’êtes pas comme ça vous, blasés, attentistes, déconnectés, pas généreux, paresseux? Vous êtes plutôt curieux, aventureux, complices, et vous allez vous déplacer pour venir découvrir la merveilleuse programmation extravagante de Phénomena.

Je vous attends, je suis toute là, n’hésitez pas à me saluer, m’encourager, me questionner; je suis facilement reconnaissable: la plus énervée de la gang.

Votre chère D. Kimm (qui donne vraiment son 100%)

PS: je me permets ici de prêcher pour ma paroisse: il ne faut absolument pas manquer le Cabaret DADA Rétro-Futuriste orchestré par Les Filles électriques. C’est le retour de Stéphane Crête en très grande forme. Nous avons recruté la crème des performeurs flyés: Julie Desrosiers, Jacqueline van de Geer, Patrick Lamothe, Éliane Bonin, François Gourd, Katia Lévesque, Stephen Lawson, Joëlle Couturier, Egotrip Productions. Plus la musique de Guido Del Fabbro, les projections de Aaron Pollard, les effets spéciaux de Lucie Bazzo.