Nouvelle

Phénomena 2014, une édition rassembleuse

Jeudi 30 octobre 2014
7618

La première chose à dire c’est merci. Merci à tous ceux qui ont fait de Phénomena 2014 une édition mémorable. Merci au public chaleureux, complice et curieux. Merci à nos partenaires, à nos fidèles collaborateurs et aux subventionneurs. Gros merci à nos incroyables bénévoles. Et merci surtout aux artistes, si généreux, inclassables et indépendants, qui nous ont permis cette année encore d’exprimer l’Extravagance de Phénomena.

Cette troisième édition éclatée a ouvert les portes vers de nouvelles disciplines et de nouvelles collaborations. Nous avons eu beaucoup de compliments sur la beauté de notre visuel (affiche, programme, bande-annonce) qui reflète bien notre mission d’offrir un espace ludique pour les artistes avant-gardistes qui cherchent à exprimer fantaisie, émotion et poésie dans leur travail. Cette année, nous avons eu la confirmation que Phénomena représente une tribune de choix pour plusieurs jeunes artistes qui partagent nos idées et nos ambitions et qui souhaitent participer à notre mouvance. Nous en sommes très fiers et nous travaillons à soutenir plusieurs de ces jeunes artistes tout au long de l’année.

Nous avons présenté des artistes qui travaillent de manière originale avec les nouvelles technologies, faisant souvent référence aux technologies analogues. Nous avons aussi présenté des artistes issus du milieu du cirque ou du théâtre de rue qui ont trouvé en Phénomena un lieu d’exploration pour exprimer une autre facette de leur talent.

Nous avons présenté une quarantaine de spectacles mettant en scène une centaine d’artistes à La Sala Rossa, au Cabaret du Mile-End, à la Casa Del Popolo, à Espace GO, à Oboro, au MainLine, Aux Écuries et au Conservatoire d’art dramatique. Nous sommes particulièrement heureux d’avoir exploré les possibilités du Champ des possibles et d’avoir fait une première tentative dans le (très inspirant!) stationnement sous le viaduc St-Laurent/Rosemont. Nous avons dû nous battre avec les dieux du ciel qui nous ont envoyé du vent et de la pluie et… toute notre admiration pour les artistes déterminés qui ont persisté et merci au public d’avoir été là.

Puisque l’essence même de Phénomena est de présenter des spectacles interdisciplinaires et des artistes inclassables qui ne se résument pas en une phrase-slogan, plutôt que de vous énumérer nos coups de cœur (il y en aurait trop), nous vous proposons plutôt l’album photos de Caroline Hayeur qui en dit beaucoup.

Seul petit bémol à cette édition, l’annulation dernière minute du concert de Ben Frost. Pour ceux qui veulent plus de détails, voir plus bas.

Nous préparons déjà la prochaine édition qui aura lieu du 16 au 23 octobre 2015 sous le thème de la Lumière (et de son inséparable Ombre). Les artistes ont jusqu’au 1er février 2015 pour nous soumettre leurs projets.

Finalement, pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de répondre à notre court sondage, ça nous aiderait beaucoup d’avoir des nouvelles de vous. Vous pouvez le remplir en ligne.

Concernant l’annulation du concert de Ben Frost

Pour faire une histoire courte, voici les faits.

Le spectacle était coprésenté par Phénomena et le Suoni Per Il Popolo dirigé par Mauro Pezzente, directeur de La Sala Rossa et bassiste du groupe God Speed You Black Emperor. Après avoir accepté les conditions de la fiche technique de La Sala Rossa, après que nous ayons loué l’équipement supplémentaire nécessaire, après avoir fait son test de son en après-midi, après avoir bu des drinks et bien mangé, après avoir fait une ultime demande de dernière minute pour un autre ajout d’équipement qui était en route… Ben Frost a décidé vers 22h d’annuler son concert et ce même si La Sala Rossa était pleine à craquer de ses fans. Il semble que ce même système de son qui faisait son affaire en après-midi était maintenant devenu inacceptable.

Nous avons immédiatement remboursé les spectateurs médusés qui ont accueilli la mauvaise nouvelle avec philosophie. Nous avons reçu plusieurs témoignages de sympathie sur place et dans les réseaux sociaux et nous vous remercions pour votre gentillesse. Le Révélateur a tout de même présenté une performance remarquable et plusieurs spectateurs ont fait un don pour nous aider à payer leur cachet. C’est ça Montréal: généreux.