Nouvelle

6e édition de Phénomena: mission accomplie

Jeudi 16 novembre 2017
7635

Sortir d’un festival c’est être en petits morceaux mais devoir tout de même ramasser les morceaux du puzzle, fermer les livres, s’assurer que tout le monde a été payé, que les équipements, costumes et accessoires ont retrouvé leurs propriétaires et surtout… de remercier notre monde.

Pour cette 6e édition de Phénomena portant la signature du Cabaret… nous pouvons dire mission accomplie!

Mission accomplie pour notre parti pris de l’extravagance et de la poésie avec la Parade Phénoménale qui a réuni des centaines de personnes costumées qui ont défilé devant des centaines de spectateurs ravis. Merci à Patsy Van Roost, la Fanfare The Van Hornies, Izza Flambe et l’ AbracadaBOOM Cirkus ainsi qu’à tous les artistes et collaborateurs. Merci aussi à Viaduc 375 et à l’Arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Mission accomplie pour nos 8 cabarets présentés à La Sala Rossa. Nous avons fait salle comble plusieurs soirs et mobilisé différents publics. Merci aux directeurs artistiques et concepteurs des soirées: Danette MacKay pour le Kiss My Cabaret, Earl Dax pour New York Weimar à Montréal, Isabelle Montpetit et Marie-Josée Forget pour la soirée de Femmes pour l’Équité en Théâtre, Claudia Chan Tak pour Bye Bye Kitty & Friends, Éliane Bonin pour le Cabaret DADA et Miriam Ginestier pour le Meow Mix: 20 ans. Les Filles électriques ont pour leur part concocté la soirée Body and Soul qui nous a permis de présenter 6 artistes de la performance, et le Cabaret Hélène Monette orchestré par D. Kimm et Lili Monette-Crépô.

Mission accomplie pour la présentation du spectacle de Peter James à La Chapelle et merci à Peter pour cette introspection exigeante et sans compromis. Mission accomplie aussi pour notre collaboration avec la Belgique et merci aux artistes Stéphanie Laforce, Gosie Verloessem et Frances Adair McKenzie.

Mission accomplie pour notre volonté de présenter des artistes atypiques, inclassables, ayant une démarche artistique singulière et de faire connaître ces artistes à un nouveau public.

Mission accomplie pour avoir réussi à bâtir un festival professionnel, de qualité et inclusif avec notre toute petite équipe permanente appuyée de collaborateurs fantastiques et de bénévoles allumés. Un merci tout spécial à Michel Fordin, éclairagiste et directeur technique, et à Sylvain Côté, sonorisateur pour avoir tenu le fort à La Sala Rossa durant toute une semaine.

Mission accomplie pour avoir fait rayonner le visuel identitaire de Phénomena grâce à nos outils de promotion colorés et fantasmagoriques conçus par une folle directrice artistique et merci à nos collaborateurs Luc Beauchemin pour le graphisme, Caroline Hayeur, Allison Moore et Guido Del Fabbro pour la réalisation de la bande-annonce. Un merci tout spécial à notre collègue Lucie Bazzo pour les cadres lumineux exposés dans le Mile End et la scénographie à La Sala Rossa.

Mission accomplie pour avoir fait connaître le festival auprès du grand public grâce à une magnifique couverture de presse et merci à l’équipe de Rugicomm pour les relations de presse et merci aux médias qui se sont intéressés à nous.

Mission accomplie pour avoir archivé en photos et en vidéo ces moments magiques et merci à notre photographe Caroline Hayeur et à notre vidéaste Benoît Le Rouzès Ménard.

Mission accomplie pour avoir créé des partenariats structurants avec La Chapelle Scènes comtemporaines, le Studio 303, le Workspacebrussels, Perte de Signal, la Fondation du Grand Montréal, Bell, l’Arrondissement Plateau-Mont-Royal la Caisse Desjardins des Versants du mont Royal, Viaduc 375 et l’AGAME — Association des gens d’affaires du Mile-End.

Mission accomplie pour avoir utilisé de manière intelligente et créative les fonds publics qui nous ont été accordés par le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts de Montréal, Patrimoine canadien, le Bureau des Festivals.

Et moi, D. Kimm, je remercie tous ceux qui m’aident de près ou de loin à faire exister ce festival unique, singulier, idéaliste, extravagant, inclusif et en continuelle évolution. Un merci tout particulier à mon adjoint Charlie Julien qui a relevé le défi de son premier Phénomena avec intelligence, efficacité et bonne humeur. Et un merci reconnaissant au public nombreux, fidèle ou nouveau, complice et curieux, car au bout du compte, c’est quand même pour vous qu’on fait tout ça.

Votre dévouée et heureuse
D. Kimm
Directrice artistique
Festival Phénomena / Les Filles électriques